Nos réalisations

  • Santé
    • Le CHUM
    • Institut de recherche d’Horizon Santé-Nord
  • Éducation
    • Université McGill
  • Loisir
    • Musée canadien de l'histoire
  • Chauffage urbain
    • La Cité Verte
  • Commercial et institutionnel
    • Sun Life
    • Le 500 Place d'Armes
    • Le complexe Carling de la Défense nationale
  • Transport
    • Aéroport Pierre Elliott Trudeau de Montréal
    • VIA Rail Canada
  • Laboratoire et pharmaceutique
    • Pharmascience
    • Bausch Health
    • SNOLAB
  • Municipalité
    • Ville de Montréal
    • Ville de Québec
    • Ville de Sherbrooke

Le CHUMMontréal

Présentation

Qui n’a pas entendu parler de ce nouveau centre hospitalier qui est un des plus importants en Amérique du Nord. Sa construction a eu lieu en trois phases, à savoir, le Centre de recherche en 2013, l’hôpital en 2017 et les bâtiments complémentaires en 2021.

Cet hôpital innovant, intelligent et moderne de 406 000 m2 est le plus grand centre hospitalier universitaire du Québec. De plus, c’est grâce à l’expertise de Régulvar qu’il est doté d’un système de gestion centralisée assurant la performance optimale des différents systèmes, l’amélioration de l’efficacité énergétique, ainsi que la détection des anomalies.

Mesures implantées

  • 10 900 contrôleurs
  • 13 753 boîtes à débit d’air variable
  • 2 845 zones d’éclairage réparties dans 352 panneaux
  • 516 variateurs de vitesse
  • 37 archiveurs à grande capacité (5 000 tendances aux 5 minutes durant 5 ans)
  • 7 passerelles Modbus/IP (système de gestion de la charge, filtre au sable, 5 alimentations sans interruption)
  • 25 passerelles BACnet Ethernet (refroidisseurs Artic)

Résultats

Régulvar a installé plus de 2 300 compteurs d’énergie compilant la consommation énergétique, électrique et thermique dans les bâtiments, puis 143 500 points de contrôles permettant d’orchestrer les systèmes. De plus, un système de gestion de charges électriques mesure les entrées électriques à des fins de délestage et de contrôle de pointe de consommation, réduisant ainsi la facture d’électricité.

Nous avons mis en place un système de contrôle de la distribution d’air permettant de gérer la contamination microbiologique, le confort et la sécurité des occupants, tout en assurant le maintien des normes de ventilation, de température et d’humidité requises dans un hôpital. Ces systèmes intègrent la gestion d’environ 400 régimes de pression différents (salles d’opération, isolement respiratoire, isolement protecteur, cascade de régime pour laboratoires, pharmacies et blocs opératoires). Nous avons également implanté un système de gestion de fumée certifié UL864 faisant en sorte qu’en cas d’incendie, la fumée d’une zone sera évacuée, et de l’air neuf y sera transféré (zones refuges).

Pour augmenter leur fiabilité, certains équipements critiques sont munis d’un système de redondance, de sorte que des unités supplémentaires prennent le relais en cas de défaillance. Quant à la centrale thermique, nous y avons installé un système de contrôle pour les 12 chaudières à combustion, la chaudière électrique, les 34 refroidisseurs et les 5 tours d’eau doubles.

L’interconnexion et la communication des données entre tous les systèmes sont rendues possible en raison de l’implantation, entre autres, de passerelles Modbus RTU requises à l’intégration de 118 compteurs d’énergie, 7 systèmes d’air comprimé et 49 réservoirs d’eau chaude. En plus des 4 passerelles BACnet/IP échangeant les données des alarmes d’incendie et des systèmes de gestion de carburant, nous avons intégré 849 appareils BACnet MS/TP, dont 704 lecteurs de puissance, 9 systèmes d’osmose inversée, 9 refroidisseurs, 13 chaudières et 25 hottes chimiques et perchloriques.

Il va sans dire qu’un centre hospitalier de cette envergure nécessite un système immotique complexe et à la hauteur de ce grand projet de santé et de société. Un système que Régulvar a su implanter avec brio.

 

 

 

Institut de recherche d’Horizon Santé-NordSudbury

Présentation

L’IRHSN a été fondé en 2011 afin de générer des découvertes médicales et trouver des solutions pouvant aider les gens du Nord-Est de l’Ontario. Par la suite, l’institut s’est doté d’un nouveau centre de recherche dans une ancienne école primaire rénovée. On y retrouve des bureaux, des laboratoires et un espace pour les soins aux animaux.

Mesures implantées

  • Contrôle de la pression dans les pièces
  • Contrôle des hottes de laboratoire
  • Contrôle de la température et de l’humidité

Résultats

Au sein de ce nouvel établissement, Régulvar a implanté des systèmes permettant de contrôler efficacement la température et l’humidité dans les laboratoires, afin qu’on puisse y effectuer les diverses expériences. Nous avons également mis en place des dispositifs qui contrôlent spécifiquement la pression et la circulation de l’air lors de l’utilisation des hottes de laboratoire. Dans l’ensemble, nos systèmes assurent une opérabilité centralisée des différents équipements, autant pour le confort des animaux et des personnes que pour mener à bien les recherches. Ajoutons qu’un logiciel enregistre les données sur la température et l’humidité qui sont recueillies par les capteurs, ensuite de quoi nous envoyons un rapport quotidien à l’équipe d’entretien. Voilà un bel exemple de l’importance de la régulation.

 

 

Université McGill Montréal

Présentation

Nous réalisons continuellement des projets d’envergure à l’Université McGill, afin de moderniser les installations et de diminuer la consommation d’énergie. C’est ainsi que certains des travaux sont terminés alors que d’autres sont toujours en cours. Ceux-ci sont effectués dans les bureaux, les salles de classe, les salles mécaniques, tout comme dans les laboratoires, notamment au campus du centre-ville, et aux pavillons Stewart des sciences biologiques et Lyman Duff des sciences médicales.

L’Université McGill a été fondée en 1821. Son campus du centre-ville renferme certains des plus importants édifices patrimoniaux à l’extérieur du Vieux-Montréal et du Vieux-Québec. Quant aux pavillons Stewart et Lyman Duff, ils ont été érigés dans les années 60. Il va sans dire que les bâtiments nécessitaient un réaménagement répondant aux normes actuelles. Notre tâche consistait, entre autres, à optimiser l’énergie des réseaux hydroniques et à gérer les charges de refroidissement et de chauffage.

Mesures implantées

  • 85 000 points de contrôle répartis dans plusieurs bâtiments
  • Intégration des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC)

Résultats

Régulvar a mis en place un système de gestion des charges artificielles, en vue d’optimiser la récupération d’énergie et l’efficacité des équipements de production d’eau refroidie et d’eau de chauffage. Ce système a été installé dans plusieurs bâtiments du campus centre-ville pour unifier les réseaux hydroniques. De plus, nous avons intégré un système de contrôle comportant plusieurs équipements de production d’énergie, ainsi que développé une interface graphique avancée en HTML5 à l’aide d’enteliVIZ. Le système de gestion que nous avons installé régule l’ensemble des réseaux hydroniques, incluant les systèmes de l’entreprise Siemens. Notons qu’au pavillon Lyman Duff des sciences médicales, nous avons complètement modernisé le système de ventilation et les réseaux hydroniques.

Au pavillon Stewart des sciences biologiques, nous avons mis en place un système de régulation complète et avancée de la ventilation, du chauffage et de la climatisation, dans le but de maintenir les conditions ambiantes optimales, tout en conservant une saine gestion énergétique des laboratoires. Nous avons aussi installé un système de gestion de la qualité de l’air. Dans le cadre de ces travaux, un projet d’aménagement de laboratoires à la fine pointe est toujours en cours. Nous y implanterons un système de contrôle pour les poutres climatiques, ce qui est une première à l’université.

Toutes ces modifications ont pour résultat d’optimiser le réglage des différents systèmes et de diminuer la consommation d’énergie, cela pour le plus grand bien des occupants qui bénéficient d’un meilleur confort.

 

 

 

 

Musée canadien de l'histoireGatineau

Présentation

Construite en 1980, cette  merveille architecturale de la région d’Ottawa-Gatineau accueille chaque année des dizaines de milliers de visiteurs de partout à travers le monde. Afin de maintenir les conditions environnementales idéales pour les occupants et les artéfacts, le musée devait moderniser son système de chauffage, de ventilation et de climatisation.

Mesures implantées

  • 150 contrôleurs maîtres à protocole BACnet Ethernet
  • Plus de 1 000 contrôleurs de salle à protocole BACnet Ethernet
  • Serveur local pour SCAB
  • Intégration au protocole BACnet des refroidisseurs, des variateurs de fréquence et des compteurs électriques
  • Plus de 9 500 points d’entrée-sortie

Résultats

Régulvar a réussi à moderniser cet édifice à vocation muséale en intégrant plus de 150 appareils de traitement d’air, plus de 1 000 boîtes à double gaine de système à volume d’air variable et plus de 9 500 points d’entrée-sortie. Pour ce faire, nous avons dû relever le défi de maintenir les conditions environnementales durant les travaux, autant pour les gens présents que pour les artéfacts. Nous avons réalisé une grande topographie Ethernet et mis en service la totalité des systèmes, dont certains étaient difficilement accessibles. Nous avons également installé des contrôleurs numériques directs sur l’équipement de récupération de chaleur, qui comprenait déjà
4 refroidisseurs et un échangeur thermique eau-eau à plaques utilisant l’eau de la rivière.

 

 

La Cité VerteQuébec

Présentation

La Cité Verte est un complexe multirésidentiel novateur et unique au Québec. Il s’agit du premier collectif d’habitations de grande envergure à Québec, qui comprend des édifices verts et intelligents et qui fait état d’un bilan carboneutre et d’une faible consommation d’énergie et d’eau. Elle hisse ainsi le développement durable à un niveau supérieur.

Ce complexe novateur compte actuellement 575 unités d’habitation de types maisons de ville, logements et copropriétés, ainsi que des services communautaires, des espaces verts, des commerces et des services. La Cité Verte utilise le système de chauffage urbain à la biomasse le plus avancé en Amérique du Nord. Il est alimenté par des granules de bois, un sous-produit de l’industrie forestière québécoise. Ce système fournit le chauffage et l’eau chaude domestique aux résidants. On y retrouve aussi des systèmes ingénieux de récupération sélective des matières résiduelles et de récupération d’eau de pluie. De plus, le complexe intègre des systèmes de ventilation à récupération de chaleur démontrant un taux d’efficacité élevé en chauffage et en climatisation.

Mesures implantées

  • 440 ventilo-convecteurs multizones et réversibles avec des conduits minimalistes reliés au système de Régulvar
  • 68 tableaux de bord de consommation d’énergie à écran tactile
  • 8 300 points de contrôle, incluant les contrôles avancés de la centrale thermique aux granules et la gestion du réseau urbain de 2 km
  • Système de facturation d’énergie

Résultats

Au cœur du réseau, un immeuble abrite une chaufferie où se trouvent 4 chaudières de 1 250 kW à granules de bois qui chauffent l’eau de deux réservoirs de 22 000 litres. L’eau de chauffage et d’approvisionnement en eau chaude domestique est distribuée par le biais d’un réseau souterrain de 2,2 km à grand Delta T. C’est-à-dire qu’il y a une différence de 40 °C entre l’eau d’alimentation, qui est à 90 °C, et l’eau de retour à 50 °C. Dans les édifices de la Cité Verte, on retrouve également 35 sous-stations de chauffage urbain spécialement importées d’Autriche par Régulvar. Celles-ci distribuent la chaleur en fonction des besoins et contribuent au calcul des frais de chauffage pour chacune des unités. De plus, 4 thermopompes au CO2 abaissent la température des émissions de la cheminée et contrôlent le panache de fumée.

Régulvar a conçu et mis en service le système immotique de contrôle et d’intégration de toutes les composantes du réseau de chauffage urbain et du système de mesurage de l’énergie. 990 contrôleurs supportent les communications BACnet Ethernet et Zigbee. Pour la facturation, les données de consommation d’eau potable, d’eau chaude domestique et d’électricité proviennent de 70 compteurs d’énergie homologués conformément à la norme EN1434. Une mémoire flash permet le stockage des données mesurées, l’accès à ces données par l’intermédiaire d’Internet et la production de factures.

Les tableaux de bord à écran tactile sont dotés d’interfaces personnalisées entièrement programmables. Cela permet non seulement à tous les résidents d’accéder à des informations importantes, par exemple, la température de consigne, la température extérieure ou l’historique, mais aussi de surveiller leur consommation d’énergie électrique et thermique individuelle, quotidienne, mensuelle et annuelle, ainsi qu’en temps réel. Notons que les résidents ont aussi accès à la caméra de l’entrée de leur bâtiment.

La Cité Verte est une réalisation à efficacité énergétique sans précédent. Elle utilise 30 % moins d’énergie comparativement aux projets classiques et la consommation d’eau potable se trouve réduite de moitié. Un logiciel d’analyse rend possible la gestion de l’énergie et l’optimisation des opérations des systèmes des immeubles. Ajoutons que les données fournies contribuent à sensibiliser les habitants à leur propre consommation en électricité, en eau potable, en eau chaude et en énergie de chauffage.

La Cité Verte est une importante innovation en matière de gestion écoénergétique et est la preuve qu’il est possible d’avoir une approche écologique en matière de développement urbain.

 

 

Sun LifeMontréal

Présentation

Inauguré en 1918, l’édifice Sun Life a été le premier gratte-ciel de Montréal. Étant donné son âge, il s’avérait essentiel de moderniser son système d’automatisation qui gère l’éclairage, l’accès et les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC). De ses 137 mètres de haut, ce bâtiment imposait un défi de taille, à savoir, effectuer les travaux en préservant son caractère patrimonial et ses éléments architecturaux. Dans ces conditions, les solutions devaient alors être créatives.

Mesures implantées

Contrôle d’accès :

  • 2 000 entrée et sorties dédiées à l’accès
  • 700 entrées et sorties dédiées aux ascenseurs
  • 175 portes contrôlées par des lecteurs de cartes
  • Capacité de 45 000 usagers
  • 1 serveur d’archivage avec redondance
  • 3 postes de travail dotés du logiciel de gestion d’accès de Régulvar

Contrôle CVC et éclairage :

  • 1 200 entrée et sorties dédiées à la CVC
  • 2 600 entrées et sorties dédiées à l’éclairage
  • 1 500 contrôleurs de pièces en réseau
  • 1 serveur d’archivage avec redondance
  • 5 postes de travail
  • 1 serveur Web pour accès à distance/enteliWEB

Résultats

Régulvar a réussi à moderniser un édifice patrimonial centenaire à vocation commerciale en intégrant les systèmes d’accès, de vidéosurveillance, d’éclairage et de CVC. Le défi principal de ce projet résidant dans la préservation du patrimoine, nous avons donc eu recours à des méthodes et des équipements particuliers. Par ailleurs, comme le nouveau système de contrôle devait occuper le même espace que le précédent, nous avons conçu des dispositifs sur mesure et développé des outils uniques pour ce client. Comme quoi tout est réalisable!

 

 

 

Le 500 Place d'ArmesMontréal

Présentation

Le 500 place d’Armes est situé au cœur du Vieux-Montréal. Aujourd’hui propriété de Cromwell Management, l’édifice a d’abord été construit entre 1965 et 1968 par la Banque Canadienne Nationale pour y loger son siège social.

Ce bâtiment de 32 étages est en réfections depuis 2012 dans le but de respecter les normes actuelles. Ainsi, on a modifié tous les systèmes électromécaniques, soit les ascenseurs et le système de climatisation, de ventilation et de chauffage, et c’est Régulvar qui a conçu et mis en place le système immotique.

Mesures implantées

  • 5 000 points de contrôle
  • 1 500 unités d’induction, aussi appelées éjecto-convecteurs
  • Protocoles de communication BACnet IP, BACnet Ethernet, BACnet MS/TP et lonWorks

Résultats

En premier lieu, un des locataires avait déjà fait installer des produits utilisant le protocole lonWorks sur 7 étages. Voilà donc un des défis que nous devions relever. Pour éviter de les remplacer, Régulvar a plutôt opté de les intégrer, ce qui était plus complexe à mettre en place, mais beaucoup moins coûteux qu’un remplacement complet. Ainsi, les appareils tiers ont été dotés de passerelle BACnet-LON, ce qui a permis d’exporter les points de contrôle de tous les contrôleurs existants sur les 7 étages.

Nous avons remplacé le système pneumatique désuet par un système numérique et avons centralisé le contrôle des équipements. Nous avons aussi installé un système immotique pour assurer la régulation CVC (climatisation, ventilation et chauffage) et l’opérabilité des systèmes de tous les étages à partir d’un poste unique et d’une seule interface graphique BACnet.

Dans les salles mécaniques, le système immotique contrôle une cinquantaine de variateurs de vitesse destinés aux 4 systèmes de ventilation, aux 4 refroidisseurs, aux 2 tours de refroidissement, ainsi qu’aux 5 chaudières.

Aux étages, le système contribue au maintien d’une température et d’une ventilation adéquates. Étant donné que la fenestration est abondante, le système de CVC nécessite un ajustement précis pour éviter les grands refroidissements en hiver et les réchauffements en été.

Quant au stationnement, grâce à une quinzaine de détecteurs de monoxyde de carbone (CO), aux variateurs de vitesse et à un contrôleur, la ventilation et le chauffage sont modulés de manière à maintenir un niveau sécuritaire de CO et une température confortable. Ajoutons que le système contrôle aussi la température de la dalle de la rampe d’entrée, qui est dotée d’un système de chauffage radiant pour faire fondre la neige.

Voilà une véritable cure de rajeunissement pour ce bâtiment!

 

 

 

Le complexe Carling de la Défense nationaleOttawa

Présentation

Originalement construit dans les années 90, le complexe Carling était un des principaux sites de l’entreprise de télécommunications Nortel. Le gouvernement fédéral a fait l’acquisition de ce complexe de 12 bâtiments en 2010, dans le but de regrouper les fonctions stratégiques et administratives du ministère de la Défense nationale, faisant ainsi passer de 40 à 7 le nombre d’emplacements qu’il occupe. Étant donné le changement majeur de vocation, des travaux de conception et de construction étaient requis pour moderniser les bâtiments. C’est ainsi que des mises à niveau importantes des systèmes mécaniques et électriques ont été faites et que Régulvar a remplacé le système immotique dans l’ensemble du complexe.

Les travaux d’une valeur totale de 7 000 000 $ ont été effectués de 2017 à 2020 sur une superficie de 2 300 000 pi2. Dans le cadre de ce projet, Régulvar devait relever le défi de travailler avec 2 équipes distinctes opérant les secteurs sud et nord du site, tout en implantant un système utilisant un seul serveur enteliWEB.

Mesures implantées

En plus d’avoir mis en place 24 000 points de contrôle physiques et 880 compteurs, nous avons procédé à l’intégration des éléments suivants :

  • Systèmes de sous-comptage électrique Triacta et environ 1 000 contrôleurs de pièce Johnson Controls au réseau BACnet MS/TP
  • Compteurs ION au réseau Modbus TCP/IP
  • Climatiseurs de salle d’ordinateurs au serveur BACnet
  • Système d’acquisition de données AcquiSuite à la passerelle BACnet
  • Plus de 3 000 contrôleurs de pièce connectés en série au réseau local Ethernet

Résultats

En raison des centaines d’unités de ventilation et des milliers d’équipements de fin de course, notamment des boîtes VAV et des ventilo-convecteurs, Regulvar a dû déployer une équipe importante d’électriciens, de techniciens et d’autres spécialistes, afin de respecter l’échéancier établi.

En plus d’assurer un contrôle numérique à la fine pointe de la technologie de tous les systèmes de CVC, Régulvar a intégré au réseau BACnet le refroidisseur Trane avec contrôleur Tracer UC800, les chaudières Viessmann, les compteurs énergétiques PowerHawks et les variateurs de vitesse ABB. Le tout a été consolidé au moyen de la plateforme enteliWEB de Delta Controls et a été adapté aux besoins des différents groupes d’usagers. Ajoutons que tout le réseau de commutateurs a été conçu et installé par Régulvar et a nécessité l’utilisation de fibre optique.

Aussi, puisque les données récoltées aux points d’entrée et de sortie doivent être interprétées, nous avons fait en sorte qu’elles soient exportées vers le système d’analyse Rycom, cela par l’intermédiaire de contrôleurs Delta intégrés au réseau BACnet.

Tout compte fait, le gouvernement fédéral est en mesure de réaliser des économies importantes, non seulement en raison la diminution du nombre de bâtiments, mais aussi grâce à la régulation des systèmes qui contribue à la réduction des coûts de fonctionnement. C’est-ce qu’on appelle gagner en efficacité.

 

 

Aéroport Pierre Elliott Trudeau de MontréalDorval

Présentation

L’Aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal a entrepris un vaste programme d’agrandissement en l’an 2000. Au cours de ces travaux, plusieurs jetées ont été reconstruites, afin de doubler la capacité de l’aéroport et d’améliorer considérablement le service aux passagers. Ces travaux ont représenté un défi de taille. En effet, les services existants et la routine quotidienne ne devaient pas être altérés.

Mesures implantées

  • 10 000 points de contrôle sur le réseau primaire (Ethernet et Intellinet) suivis en tout temps
  • 15 000 points de contrôle sur le réseau secondaire (MS/TP et RS-485) suivis en tout temps

Résultats

Régulvar a mis en place des solutions reposant sur la technologie BACnet de Delta Controls.
Elles permettent d’utiliser divers protocoles de communication et d’intégrer plusieurs sous-systèmes immotiques. Ainsi, nous avons pu avoir recours à l’interface BACnet pour intégrer
10 refroidisseurs de marque Carrier, McQuay, Trane ou York. L’interface Modbus a servi à intégrer 6 unités Lieberts et 4 chaudières Auto-Flame. Nous avons également intégré le système d’opération des rideaux motorisés SOMFY via l’interface LonWorks. Il est important de mentionner que nous avons utilisé l’interface RUBI, une interface universelle BACnet conçue par Régulvar, pour saisir des données météorologiques constamment mises à jour par Environnement Canada.

L’interface opérateur est assurée par 8 à 12 ordinateurs présents simultanément sur le réseau étendu et par un poste serveur Historian chargé de l’archivage de données à long terme. La souplesse de la gamme de produits Delta Controls a permis à Régulvar de personnaliser les séquences d’opération et les graphiques selon les normes applicables aux aéroports.

Nous devons souligner que l’efficacité d’exploitation de l’aéroport a été considérablement augmentée en raison de nos travaux et grâce à la capacité de Delta Controls à gérer l’ensemble des systèmes électromécaniques pour une multitude de produits. Nos solutions ont aussi grandement amélioré les séquences d’opération et le suivi des tendances et des comportements des systèmes. Ajoutons qu’il est beaucoup plus facile de produire des graphiques personnalisés.

En somme, les solutions de Régulvar et les produits de Delta Controls ont permis d’atteindre tous les objectifs en matière d’économie d’énergie, d’exploitation et de qualité de service.

Certification

LEED – Argent

 

 

VIA Rail CanadaToronto

Présentation

Société d’État créée en 1977, VIA Rail Canada assure le transport de passagers à l’échelle pancanadienne. Régulvar a réalisé des travaux à son centre de maintenance de Toronto dans le cadre d’un projet de modernisation. Ce mandat n’était pas sans défi. En effet, la longueur du bâtiment dépasse 310 m, sans compter qu’il s’agit d’un complexe de nature industrielle.

Mesures implantées

  • 7 stations de détection de gaz classé NEMA-4 à écran tactile BACnet
  • 1 100 entrées et sorties au système CVC
  • 21 sondes de détection de gaz

Résultats

Le centre de maintenance comprend 7 grandes portes de hangar, dont chacune est munie de dispositifs latéraux de rideau d’air. Ceux-ci s’actionnent pour former une barrière thermique lorsqu’une porte s’ouvre en saison froide. Des systèmes d’évacuation détectent le déplacement des locomotives et activent uniquement les évacuateurs situés au-dessus de celles-ci. De plus, des unités d’apport d’air frais démarrent de façon à maintenir une pression négative dans l’environnement.

On retrouve également dans le bâtiment des systèmes de détection de gaz comportant des stations à écran tactile de grade industriel intégrées au protocole BACnet. Ces systèmes permettent de protéger les employés des gaz d’échappement des locomotives. Lorsqu’un système détecte la présence de gaz de combustion, certains évacuateurs démarrent pour éliminer ce gaz, puis des unités d’apport d’air frais s’ajoutent ou accélèrent dans le but de compenser la baisse de pression. De ce fait, une des tâches de Régulvar consistait à développer et à programmer ces séquences d’opération. Précisons que l’écran tactile BACnet installé sur chaque station de détection de gaz permet aux employés d’observer en temps réel le fonctionnement de tous les systèmes et de les opérer au besoin.

Quant aux défis inhérents à cette réalisation, les distances étant trop grandes pour les câbles Ethernet, nous avons dû utiliser la fibre optique entre les stations de détection de gaz. Il a également été préférable de favoriser la communication MS/TP pour les unités de ventilation. Aussi, nous avons été dans l’obligation d’utiliser des conduits rigides aux fins de protection contre l’infiltration d’eau lors du lavage des wagons, et contre les impacts mécaniques que peuvent causer les petits véhicules de maintenance. Ce type d’installation de grande et complexe envergure a exigé un important déploiement de personnel qualifié afin de respecter l’échéancier prévu.

 

 

 

PharmascienceMontréal

Présentation

Pharmascience est un fabricant de produits pharmaceutiques génériques possédant
3 établissements situés à Candiac, Dorval et Montréal-Royalmount.

Nous avons effectué nos travaux dans 2 de ces bâtiments, à savoir, au site de Dorval, lequel héberge le centre de distribution, ainsi qu’au site Royalmount à Montréal, qui abrite le siège social et les installations de production de formes posologiques solides à la fine pointe de la technologie.

Mesures implantées

  • 300 contrôleurs Delta Controls : 100 contrôleurs de systèmes et 200 contrôleurs de salle
  • 4 000 points de contrôles

Résultats

Dans le but d’assurer l’interconnexion et la transmission de données, nous avons procédé à l’intégration de l’équipement tel que les refroidisseurs, les unités York, les chaudières, les systèmes d’eau purifiée, les variateurs de fréquence et les échangeurs, ce qui représente un total de plus de 300 points intégrés.

Étant donné que l’industrie pharmaceutique est fortement réglementée et que l’entreprise distribue ses produits mondialement, nous avons dû faire en sorte que tous les systèmes implantés respectent la norme CFR21 Part 11 de la FDA (Food and Drug Administration). C’est ainsi que toutes les vérifications nécessaires à l’égard de l’environnement validé, qui sont régies par des procédures définies, ont été effectuées afin que l’équipement implanté soit conforme à la norme, tout en étant performant. À titre d’exemple, nous avons dû vérifier les températures des réfrigérateurs et des congélateurs en fonction de protocoles bien spécifiques. Aussi, en plus de l’installation, nous avons été tenus d’effectuer la mise en marche de l’équipement et de documenter en détail toutes les validations et les ajustements. Ajoutons que Régulvar possède l’expertise et le matériel nécessaires à la réalisation de ces vérifications et de ces réglages complexes et laborieux de températures de consigne.

 

 

Bausch HealthLaval

Présentation

Bausch Health est une société pharmaceutique mondiale dont le siège social est situé à Laval. Elle a fait appel à l’expertise de Régulvar afin de mettre à jour son installation. Mentionnons que le projet est toujours en cours de réalisation.

Mesures implantées

• 2 logiciels enteliWEB
• Une unité de stockage de données
• Une interface enteliVIZ

Résultats

À ce jour, Régulvar a installé 2 logiciels enteliWEB en remplacement de l’ancienne version ORCAview, cela dans le secteur des bureaux et dans l’usine pharmaceutique. Nous avons également mis en place une unité de stockage de donnée, à savoir, le « CopperCube » de Delta Controls, qui archive et gère les journaux de tendances. De plus, nous avons complètement remanié la base graphique du client avec l’interface enteliVIZ que nous avons adaptée à ses besoins, puis procédé à la mise en service de niveau pharma.

 

 

SNOLABSudbury

Présentation

Le laboratoire SNOLAB mène des études sur les neutrinos et la matière noire à 2 km sous terre, dans la mine Creighton de Vale, près de Sudbury en Ontario. Il s’agit du laboratoire le plus propre et le plus profond au monde.

Les conditions au sein de ces 5 000 m2 d’espace souterrain sont très particulières. En effet, l’air est rare et poussiéreux, l’humidité est élevée et la chaleur du roc est d’environ 42 °C, donc intense. Pour en faire des salles blanches, le contrôle adéquat des systèmes de ventilation et de climatisation est donc essentiel. Il est non seulement vital pour les travailleurs, mais aussi pour le travail qu’ils effectuent. C’est pourquoi il faut assurer la réfrigération nécessaire aux expériences, garantir l’absence de poussière, maintenir la pression d’air requise dans chaque zone et superviser la qualité de l’air.

Mesures implantées

Voici quelques-unes des solutions que nous avons mises en place.

  • Contrôle de 14 appareils de traitement d’air
  • Intégration BACnet de 5 refroidisseurs
  • Intégration Modbus des wattmètres
  • Appareils de contrôle d’oxygène

Résultats

Pour réussir ce tour de force, la solution de Régulvar intègre des algorithmes complexes pour contrôler de manière stricte tous les paramètres. Les apports en air et en eau, ainsi que tous les systèmes et tous les filtres sont surveillés et liés à des alarmes. Cette précision permet aux chercheurs de ce laboratoire haute-technologie de réaliser des études sans souci.

Les gestionnaires de laboratoires ou de salles blanches peuvent donc compter sur Régulvar pour les aider à respecter les normes en vigueur, protéger les personnes, préserver le matériel traité, maintenir la productivité et faire des économies d’énergie.

 

 

Ville de MontréalMontréal

Présentation

La ville de Montréal possède des centaines de bâtiments municipaux pour assurer son fonctionnement, son administration, ainsi que les activités et les services qu’elle offre.

Avant 1999, la ville utilisait le système immotique Metasys de Johnson Controls dans ses édifices municipaux. À cette époque, Régulvar a intégré les systèmes Delta Controls et Metasys à un seul poste de contrôle des opérations. Pour ce faire, nous avons eu recours à des logiciels dotés de tous les pilotes nécessaires au bon fonctionnement des deux systèmes. La compatibilité était assurée grâce à la capacité d’échange de données dynamique (DDE) du système Delta Controls. Néanmoins, cette solution bien pratique était un peu lente. Une mise à niveau était donc nécessaire.

Mesures implantées

  • BACnet-OPC
  • 370 000 points de contrôle reliés au réseau UDP/IP

Résultats

À la suite du lancement de la version BACnet de Delta Controls, tous les projets déjà réalisés ont été mis à niveau sans frais et la performance s’en est trouvée grandement améliorée. On a ensuite remplacé le système d’échange DDE par une solution BACnet-OPC, dont le pilote beaucoup plus puissant a considérablement amélioré la vitesse et la performance du système. Finalement, la ville a demandé à Johnson Controls d’installer un serveur BACnet pour convertir ses protocoles propriétaires.

Le système Delta Controls gère à présent plus de 150 édifices et près de 370 000 points de contrôle reliés au réseau UDP/IP de la ville. Alors qu’elle utilisait le logiciel ORCAweb pour gérer l’ensemble de son réseau, la ville a depuis 2013 uniquement recours à enteliWEB, la version Web du logiciel graphique de Delta Controls, pour gérer tous ses édifices et pour relier à la fois les systèmes Johnson et Delta Controls.

 

 

 

Ville de QuébecQuébec

Présentation

Cette cité parlementaire, véritable joyau du patrimoine francophone, compte parmi les villes canadiennes les plus prospères économiquement. À partir de l’an 2000, dans le cadre d’une réforme du gouvernement provincial portant sur la fusion des municipalités, les autorités de la ville de Québec se retrouvent avec 6 arrondissements et plus de 500 édifices à gérer. C’est alors que s’est prise la décision d’uniformiser les centrales de régulation numérique des édifices.

Mesures implantées

• 8 700 points de contrôle dans plus de 1 200 locaux
• Régulateurs numériques Delta Controls conformes aux normes BACnet

Résultats

Régulvar avait déjà installé des solutions de contrôle dans 80 édifices des arrondissements faisant désormais partie de la nouvelle ville. Aussi, pour son service personnalisé et ses produits proposés, Régulvar a été sélectionnée afin de mettre à niveau toutes les installations en vue de les intégrer au réseau Intranet de la ville fusionnée. Par la suite, une formation portant sur les logiciels et les produits installés a été offerte à tout le personnel concerné.

Nos systèmes assurent maintenant la gestion de plus de 170 édifices. Par ailleurs, la ville s’est dotée d’une équipe de gestion des installations municipales hautement qualifiée. Celle-ci opère l’ensemble des bâtiments avec les produits de Delta Controls que nous avons installés et grâce à la versatilité du logiciel de cette même entreprise. Soulignons que l’équipe est également entièrement autonome en ce qui concerne l’ajout de nouveaux contrôleurs, la programmation, la mise en service et la création de panoramas graphiques.

Parallèlement, nous agissons à titre de consultants pour divers projets, notamment en matière d’économie d’énergie. À cet effet, l’équipe technique de la ville a élaboré une infrastructure de délestage des charges électriques pour réduire la demande de puissance. La ville profite ainsi du programme Option de gestion de la demande de puissance d’Hydro-Québec. En fin de compte, la ville bénéficie d’avantages indéniables à la suite des réalisations de Régulvar.

 

 

Ville de SherbrookeSherbrooke

Présentation

La ville de Sherbrooke est le principal centre économique, culturel et institutionnel de la région administrative de l’Estrie. Le premier projet de Régulvar dans un bâtiment de cette ville remonte à 2007. Ayant remporté l’appel d’offre publique, nous avons réalisé la mise en œuvre des contrôles centralisés des systèmes électromécaniques du Centre des arts de la scène Jean-Besré. Aujourd’hui, nos solutions sont présentes dans 27 bâtiments de la ville.

Mesures implantées

Parmi de multiples solutions que nous avons implantées, il est intéressant de mentionner qu’on y retrouve plus de 8 700 points de contrôle.

Résultats

Nous avons calibré l’ensemble des sondes de gaz dans ces bâtiments pour en garantir l’exactitude de lecture, mis à niveau les contrôles dans plusieurs de ceux-ci, sans compter que nous avons procédé à l’intégration des génératrices dans les casernes de pompiers, afin de faciliter leur gestion et leur interaction avec les autres composants des systèmes.

Depuis 2015, la ville utilise le logiciel enteliWEB. Celui-ci est essentiel à la gestion des alarmes de la ville. D’ailleurs, un des postes est dédié à cette fonction et intégré au processus de gestion globale des appels.

Il est important de préciser que la ville de Sherbrooke applique une stratégie de gestion de la demande de puissance. Ainsi, prévoyant un grand appel de puissance le matin, elle surchauffe ses bâtiments au cours de la nuit, pour ensuite effectuer du délestage durant la période de pointe. Cela entraîne de grandes économies et est possible grâce à la régulation qui génère la modulation des systèmes.